CreditActu

Accueil > CréditActu le guide et actu du crédit et de la banque > Banque et crédit : Le taux de bancarisation atteint 99% en France

Banque et crédit : Le taux de bancarisation atteint 99% en France

Les banques assurent l’accès aux services bancaires pour tous : le taux de bancarisation atteint 99% en France

Communiqué de la FBF

Les banques mènent depuis plusieurs années une démarche active en faveur des personnes les plus fragiles, de manière collective et individuelle, avec pour objectif d’assurer l’accès aux services bancaires adaptés à chacun. Cette démarche est efficace, comme le démontre l’étude menée par le Crédoc en 2010 : 99% des Français ont un compte et 96% disposent d’une carte de paiement ou de retrait. Ces taux se situent parmi les meilleurs en Europe.

La FBF estime dès lors contestables certaines affirmations contenues dans le Manifeste pour l’Inclusion sociale publié aujourd’hui par plusieurs associations. La fragilisation d’une partie de la population appelle l’attention de tous et les banques françaises sont prêtes à un dialogue pragmatique pour trouver les meilleures solutions. Mais ce n’est pas au niveau de l’accès aux services bancaires que se situe principalement ce problème, notamment du fait des progrès considérables réalisés depuis le début des années 2000 et dans lesquels les banques françaises ont joué un rôle moteur.

Ce n’est pas non plus au niveau du crédit car le crédit classique constitue souvent une réponse inappropriée. Seul le microcrédit accompagné peut dans de nombreux cas apporter une réponse partielle ; c’est pourquoi les banques françaises l’ont mis en place et le développent, en partenariat avec les associations, pour favoriser le retour à l’emploi, partout en France. S’agissant du surendettement, les banques françaises participent activement aux commissions de surendettement et cherchent à aider les personnes à mieux gérer leur budget en adaptant les services bancaires dont elles ont besoin.

En ce qui concerne les moyens de paiement, les banques françaises ont en outre développé la Gamme de moyens de Paiement Alternatifs au chèque (GPA) qui permet à toute personne ne disposant pas d’un chéquier d’avoir accès à une carte de paiement. Cette gamme a été enrichie encore en 2011. Elle inclut tous les services bancaires utiles au quotidien pour un prix modeste. Elle comprend par exemple, une alerte sur le niveau de solde du compte mais aussi une carte à autorisation systématique qui permet de contrôler ses dépenses : un paiement ou un retrait ne peut être effectué que lorsque la provision sur le compte est suffisante.

Une attention particulière à l’éducation financière

Les banques sont d’accord sur l’importance de l’éducation financière : elles mènent depuis 2004 un vaste programme de pédagogie financière et de formation à destination du grand public et des acteurs sociaux : " Les clés de la banque ", via un site dédié et une collection très complète de mini-guides thématiques.

Par ailleurs des partenariats sur le terrain associent directement les banques et des acteurs sociaux proches des personnes en situation de fragilité. Ces actions d’information et de formation se développent partout en France.

Rappelons enfin qu’il existe en France un droit au compte comprenant les services bancaires de base, véritable filet de sécurité qui permet à toute personne sans compte domiciliée en France d’obtenir l’ouverture d’un compte en s’adressant à la Banque de France en cas de refus d’une banque.